Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/e/8/1/prairie.be/httpd.www/wp-includes/post-template.php on line 284 Warning: Use of undefined constant timeline - assumed 'timeline' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /customers/e/8/1/prairie.be/httpd.www/wp-content/themes/wegraphics_bello/header.php on line 68

Projet mobilier

Warning: Use of undefined constant timeline - assumed 'timeline' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /customers/e/8/1/prairie.be/httpd.www/wp-content/themes/wegraphics_bello/page.php on line 53

lapin

Le projet mobilier est né d’un besoin d’aménager l’espace du paddock. Cet endroit ouvert permet aux enfants d’approcher le cheval.

 

L’idée

Des croquis ont été dessinés et la sculpture a démarré. Faire des dessins et avoir une certaine réflexion dans la démarche créative – il est intéressant durant cet étape de se poser différentes questions. Comment, pourquoi, pour combien de temps…?

Premièrement les matériaux :

  • de l’izomo en gros bloc ( 10 x 100 x 174 )
  • de la fibre
  • de la résine
  • du durcisseur
  • de la colle d’os
  • du gel cote
  • pigment avec durcisseur et vernis de carrosserie pour la mise en couleur
  • Les outils :
    • scie, couteau, cutter et brosse, papier de verre pour les finitions (partie sculpture)
    • pinceau pour la colle d’os, casserole pour chauffer (protection du polyester)
    • pinceau pour le gel cote – acétone et diluant pour le nettoyage, bassin. Finition au papier de verre (aide à l’adhésion de la fibre)
    • petits rouleaux de peintre pour mettre la fibre, gants, bassin (installation de la fibre)
    • pinceau acétone et diluant pour le nettoyage, bassin ( mise en couleur de la sculpture)

 

Ensuite attaquer la phase de sculpture. Pour la finition des formes, rendre lisse la sculpture, utiliser du papier de verre.

L’étape suivante, préparer la colle d’os qu’il faut peindre sans oublier aucun espace sur la sculpture. Petite astuce : ajouter des pigments d’une certaine couleur pour distinguer les parties protégées des parties pas encore faites.

Puis vient l’étape de couche de gel cote, produit qui permet de faire mieux adhérer la fibre à la sculpture. Faire une finition avec un posage doux et très fin.

L’application de la fibre ; préparer les produits « durcisseur » pour l’application des bandes de fibres et l’acétone pour le nettoyage du matériel. Préparer à l’avance quelques feuillets de fibre d’une dimension de A5 environ, suivant la sculpture, la surface pourra évoluer.

Avec un petit rouleau mettre les bandes de fibres sur la sculpture, travailler de manière rapide car cela sèche assez vite. Voilà pourquoi il vaut mieux avoir préparé son matériel. On peut mettre plusieurs couches en superposition pour renforcer un endroit, garantir la longévité de la sculpture.

L’étape qui suit, la mise en couleur. Là aussi préparer vos pigments vos pots et vos pinceaux car il faut agir assez rapidement. Les mélanges de couleurs sont possibles mais il vaut mieux les préparer. L’application des couleurs se fait de la même manière que si c’était de la peinture à l’huile. Une fois la sculpture peinte, une couche de vernis spéciale (type carrosserie) est à appliquer. Une couche de durcisseur peut aussi être mise avant le vernissage de la sculpture.

Les différentes étapes sont ici résumées rapidement. Elles sont le fruit d’une longue expérimentation où des essais, des erreurs ont permis la création d’une certaine marche à suivre. Elles vous sont mises en ligne pour information.

Un premier projet sur le polyester fut la recherche de mobilier pour la plaine, le paddock et le marché. L’image de la ferme reste présente dans la créativité du CEC. Dans un second temps, plusieurs toboggans ont été construits pour les petits et les plus grands. Ils ont été disposés sur des buttes de terres qui organisent le terrain d’aventure. Ils apportent une touche de couleurs sur l’espace de jeux.

Back to Top