Archive: Actualités

Plugstreet Experience 14-18, visite du Centre d’Interprétation

DSC_0060

Le départ de Mouscron était prévu à 13h30, nous sommes partis un quart d’heure plus tard. 9 jeunes de 10 à 17ans, l’animateur organisateur Florian, un Papa d’adoption Vincent et une Mamie de 61ans (merci Corinne).  6 partirent en camionnette avec Florian, Mamie prit 3 jeunes filles dans sa voiture.  Dès notre arrivée, Florian nous a conduits au mémorial.  Certains avaient déjà bien étudié la stratégie et les enjeux de la 1ère guerre mondiale.

Photos à l’appui, notre guide maison donnait des explications complémentaires et sortait de sa besace des objets insolites retrouvés dans le sol.  Une baïonnette, des bouts d’obus, une pince à barbelés, un briquet passèrent de mains en mains.

En face, des tombes identiques étaient alignées.  Nous avons retrouvé la stèle du plus jeune soldat (16ans).  Ces sépultures nous indiquent le nom, l’âge, la section représentée par le blason, le grade et une maxime laissée par la famille.

Comme le temps passe vite !  Déjà 15h15 : il est temps de rentrer dans le musée.  Une pyramide de verre, inaugurée en début de mois recèlent de nombreuses informations avec des moyens ultramodernes.  Nous visionnons d’abord un film qui résume parfaitement les événements entre 1914-1918.  Les jeunes s’approprient ensuite les écrans tactiles.  En plus des images en mouvement, de nombreuses photos illustrent la vie des habitants pendant cette terrible période.  Certains jeunes nous interpellent pour obtenir des renseignements ou des explications.  Vers 16h, nous décidons d’aller dans le bois pour nous mettre dans la peau des soldats.  De la terre argileuse colle à nos bottes.  Le terrain est détrempé.  Arrivés en haut, nous avons une vue panoramique du site. Devant nous, Messines qui a subi 3 assauts ; à l’Est, le mont Kemmel ; à l’Ouest, Warneton.  Nous circulons dans la boue à la recherche de morceaux de silex.  Des chutes, le froid nous mettent dans l’ambiance.  Nous arrivons devant les ruines d’un château qui a servi de poste d’observation anglais pendant la guerre.  Il est 17h : le temps de rejoindre la route et nous embarquons dans les véhicules, les chaussures nettoyées grossièrement de la terre argileuse.  Jeunes et vieux sont ravis de cette expédition commémorative.  A quand la prochaine ?

 

Ce qui m’a interpellé :

  • les nombreux tanks terrestres mis à disposition et l’armée de l’air déjà bien développée : j’avais dans la tête une guerre de tranchées avec des armes à feu, des obus
  • le gaz déjà utilisé à cette époque
  • les nombreuses mutilations des bras et des jambes des rescapés et la nécessité de leur procurer des prothèses pour qu’ils puissent être utiles (bras avec crochet pour taper à la machine)
  • le rôle des médias : surtout les nombreuses photos prises et vendues à la population
  • les rapports avec les allemands : les enfants étaient bien traités par l’occupant qui leur permettait même de s’amuser avec leur casque
  • les allemands étaient enterrés dignement : dans les cimetières, un peu à l’écart, des tombes droites gravées au nom des personnes décédées
  • le travail des femmes réquisitionnées dans les usines pour la fabrication des chars
  • les jeunes qui s’impliquent dans la conservation des sites et donnent de leur temps pour nettoyer les tombes et refaire les gravures
  • le nombre de cimetières existants dans la région de Ploegsteert
  • l’organisation sur place : les anglais avaient donné au site des noms de chez eux pour se repérer dans les bois, ainsi le nom du musée « Plugstreet- expérience 14-18 »
  • le nombre de fois que les gens ont été obligés d’arranger leur toiture et leur fenêtres soufflées par les impacts des obus

 

Christine

 

[fpphotos id=655189591169353]

Sur les traces de la Grande Guerre

14-18

 

Samedi 19 octobre dernier, les jeunes de la MJ sont partis toute la journée sur les traces de la Grande Guerre en suivant l’ancien front du saillant d’Ypres. A la veille du centenaire du déclenchement de ce conflit, il est important aux nouvelles générations d’apprendre et de partager la mémoire de cette catastrophe qui fit des dizaines de millions de victimes et marqua profondément notre région. Car c’est en apprenant les erreurs de nos aïeux et en prenant conscience des souffrances, de la violence et de la barbarie que peuvent engendrer un conflit qu’on devient un citoyen éclairé et qu’on peut également mieux appréhender les conflits actuels.

 

Nous nous sommes donc rendus à Ploegsteert pour découvrir son imposant mémorial à la mémoire de 11 mille soldats morts ou disparus dont le corps n’a pu être identifié. Nous avons exploré le cimetière attenant et nous nous sommes rendus compte que des soldats du monde entier étaient venus combattre dans la région (anglais, écossais, canadiens, australiens, …). Nous avons été aussi surpris par le jeune âge de certains soldats (16-17 ans) qui ont perdu la vie au combat.

 

Nous sommes ensuite partis vers Messines où eurent lieu d’intenses combats et des batailles décisives entre 1917 et 1918. Nous y avons vu une surprenante tour irlandaise construite pour symboliser l’unité et la solidarité qu’il y avait dans les tranchées entre les soldats d’Irlande du Nord et du Sud.

 

Vers Kemmel, nous nous sommes arrêtés devant un immense cratère au sommet d’une colline qui est le résultat de l’explosion d’une mine souterraine de plusieurs dizaines de tonnes d’explosifs placées par les anglais sous les lignes allemandes.

 

Nous avons ensuite repris la route direction Wijschaete où nous avons exploré d’authentiques tranchées et blockhaus allemands !

 

Nous nous sommes après dirigés vers Ypres. En chemin, nous avons encore croisé de nombreux cimetières militaires et bunkers témoignant de la violence des combats. Après un petit pique-nique et une agréable petite balade digestive en haut des remparts encerclant la ville, nous avons été voir la célèbre porte de Menin dont plus de 55 000 noms de soldats morts ou disparus dans la région sans avoir pu être identifiés ornent les murs. Cela donne le tournis tant il y a de noms.

 

Nous avons rejoint le centre ville où nous avons pu admirer la superbe place d’Ypres avec ses belles façades flamandes et ces halles gothiques impressionnantes !
Au coeur de celles-ci se trouvent le musée « In Flanders Fields » qui retrace de façon très moderne le conflit dans la région. Nous en avons fait la visite qui était vraiment intéressante et très enrichissante ! Et nous avons terminé la journée en grimpant tout en haut du beffroi pour découvrir un extraordinaire panorama à 360° sur tout le Westhoek !

 

Les jeunes étaient bien fatigués de cette journée mais ravi de ce voyage à travers le temps !

 

D’ailleurs pour ceux qui ont manqué la visite, nous remettons ça bientôt en partant visiter le tout nouveau centre d’interprétation de la Guerre 14-18 flambant neuf de Ploegsteert ainsi que ses bois le samedi 23 novembre prochain !

 

[fpphotos id=638387172849595]

Barbecue retrouvailles

DSC_0052

Vendredi dernier, la MJ organisait un barbecue « à la bonne franquette » afin de permettre aux jeunes venus en stages durant l’été ainsi qu’aux autres de venir se retrouver auprès de leurs animateurs. De nombreux jeunes ont répondus présent et la soirée s’est déroulée dans une ambiance conviviale et festive ! Nous avons parcouru ensemble les temps forts de l’été via un chouette diaporama. Les animateurs ont présenté aussi les différents ateliers de l’année. Puis nous avons aussi dansé, rit et nous nous sommes bien amusé pour cette première soirée de l’année.

La MJ de sortie à l’archéosite Asnapio

DSC_0078

 

Les jeunes de la Prairie ont profité des journées du patrimoine en France pour s’aventurer à l’archéosite de Villeneuve-d’Ascq. Ils s’y sont rendus en compagnie d’un légionnaire et de quelques barbares de la Ferme.

Nous avons pu y découvrir la vie de nos ancêtres de la préhistoire jusqu’à la période gallo-romaine à travers d’impressionnantes reconstitutions d’habitations et des ateliers animés par des passionnés en tenue d’époque.

Nous avons même eu droit a un cours d’histoire gauloise donné par un professeur assez farfelu qui a tâché de briser un peu nos stéréotypes concernant cette époque. Celui-ci l’a fait de façon très décalé en chantant, mimant, faisant des blagues et jouant beaucoup avec les mots, ce qui a beaucoup amusé les enfants.

Comme quoi, on peut parfaitement apprendre et découvrir l’Histoire en se poilant !

 

DSC_0088 DSC_0083DSC_0093

Retour sur la Fête du Potiron

A lʼaccoutumée, lʼéquipe de la ferme dʼanimation La Prairie a offert lʼoccasion aux promeneurs de flâner sur le site de la Vellerie et de (re)découvrir les activités spécifiques de la ferme, de sa Maison de Jeunes et de son Centre d’Expression et de Créativité…
Cette 31ème édition de la fête du Potiron a ravi petits et grands par son programme varié et festif… Bref une belle journée ensoleillée vécue dans une ambiance champêtre!

 

[fpphotos id=416208025146451]

Protégé : L’hébergemnt d’août en images

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : L’hébergement de la semaine en images

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Un nouveau poulailler à La Prairie

Depuis quelques semaines, un curieuse structure fait son apparition derrière la ferme de La Prairie, il s’agit de notre futur poulailler! Sol isolé hydrofuge, structure en béton armé parasismique pouvant servir d’abri atomique approuvée par la NASA, coupole à  lumière tamisée avec filtre UV, pondoirs ergonomiques, perchoirs spacieux et aérés, rien n’est trop beau pour accueillir nos petits volatiles qui espérons-le, nous offriront de jolis œufs en récompense! Les enfants joueront également leur rôle dans cette entreprise en tant qu’architectes et décorateurs d’intérieur lors d’une semaine spéciale de stage.

Découvrez ci dessous, la mise en place de la structure:

 

[fpphotos id=391158040984783]

Retour sur la Fête Jeunes

Chouette ambiance à la dernière Fête Jeunes qui c’est déroulé ce samedi 22 juin dernier. Au programme: tournoi de kicker endiablé, jeux gonflables, construction de tours infernales, super taureau mécanique qui nous a tous envoyé en l’air, combats de sumo hilarant et surtout une course de vélos … comment définir … bizarre, marrant, carrément farfelus! 15 équipes se sont affrontées durant plus de 5h, bravant le temps maussade pour décrocher la coupe! Nous pouvons saluer en tout cas leur motivation, leur endurance, leur bonne humeur et surtout leur esprit sportif qui a fait de cette journée une belle réussite! Encore bravo à vous tous et rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle édition!

[fpphotos id=387117931388794]

Chouette alors!

Ce weekend nous avons reçu la visite d’une potentielle locataire des nichoirs installés par Pascal et les enfants il y a quelques mois. C’est une belle chouette chevêche et nous espérons qu’elle se plaira et restera un moment parmi nous!

 

Chouette chevêche

Back to Top